Le lâcher prise

Une notion que l’on entend beaucoup dans le monde du yoga ! Mais qu’est-ce qu’exactement que le lâcher prise. J’avoue que j’ai mis du temps à découvrir le sens profond de ce concept mais en vivant en Colombie, je l’ai enfin pleinement compris. Dans ce pays, la conception même du temps n’est pas la même qu’en Europe ou qu’au nord de l’Amérique. Ce n’est pas seulement le fait d’arriver en retard mais c’est tout le concept du temps qui est mise en cause : on ne s’engage qu’au dernier moment, on confirme toujours les rdvs, on ne prévient pas plus d’une semaine à l’avance, de même qu’on travaille parfois 12 heures d’affilées pour un salaire de misère, on prend son temps, on ne cherche pas la productivité. Moi, je suis une petite suisse très organisée qui aime bien la ponctualité. A force d’attendre mes amis colombiens des heures durant ou qu’ils me déçoivent par des annulations de dernière minute, j’ai dû me faire à l’idée que je n’allais pas supprimer le peu d’amis que j’ai ici parce qu’ils ne sont pas fiables. Cela fait simplement partie de leur culture. C’est à moi de m’adapter et travailler sur moi pour que ça ne me dérange pas. C’est là que le lâcher prise prend tout son sens. L’idée est d’accorder de l’importance qu’aux choses qui sont réellement importantes. Il faut également savoir remettre à plus tard. Et surtout profiter de l’instant présent. Par exemple, je vais davantage focaliser mon attention sur le moment que je partage avec mes amis que sur la prise de rdv. Et je vais faire en sorte que le « temps mort » soit rempli par des bonnes choses. Je ne veux pas de ce sentiment d’attente et d’impatience désagréable. Si je dois attendre à la caisse d’un magasin 1h (ce qui est totalement normal en Colombie), je prévois une lecture, de prendre le temps de répondre aux messages de mes amis ou je fais des petits jeux avec mes filles. L’important n’est pas l’attente, mais quand le moment se passe.

En lâchant prise sur nos problèmes du quotidien, on prend du recul et on revient se focaliser sur l’important. Après si on le désir, on peut reprendre ses problèmes et peut-être qu’on les résoudra plus facilement. Mais personne ne peut le nier, ça fait du bien de laisser de côté ses soucis, de prendre un temps pour soit, pour les choses importantes qui nous apportent vraiment du bien-être dans notre vie. Les problèmes ont toujours des solutions mais parfois ce qui nous empêche de les trouver c’est qu’on se focalise trop sur le problème et pas assez sur le reste qui peut contenir la solution.

Dans le lâcher prise, il y a aussi une idée d’acceptation. Au lieu de médire la personne qui est en retard, on va accepter cette attente, la recevoir comme une opportunité de faire autre chose qui compte. Accepter dans ce cas-là, c’est en quelque sorte se libérer. Cependant, ça demande un réel travail sur soi. Je t’invite à essayer dans ta vie de tous les jours.

Post Précédent
Avatar de l’utilisateur

Cela fait plus de 15 ans que je pratique le yoga. Le yoga est dans ma vie, au parc avec mes enfants, en équilibre dans le train qui m’emmène au travail, dans ma tête lors de réunions compliquées et dans mon cœur tout au long de la journée. Le yoga que j’enseigne s’inspire de notre environnement et de techniques du monde entier… C’est un yoga qui a voyagé : en Inde, en Thaïlande, en Norvège, etc. Il est polyvalent et s’adapte à tous. L’important pour moi est que vous passiez un bon moment.

Related Posts

Laisser un commentaire