Les différents types de yoga : trouve celui qui te convient

Dans certaines écoles de yoga, il y a plus de dix sortes différentes de yoga. Parmi tous ces styles, il y en a forcément un ou plusieurs que tu vas aimer ou qui te correspond mieux. A savoir, que tous sont des disciplines et que dans chacun d’eux, il y a des postures ou mouvements, des respirations, une idéologie et, surtout, tous tendent à t’amener du bien-être dans ta vie… mais de différentes façons.

N.B : Ci-dessous, je te transmets ma vision des différents types de yoga. Cette dernière est basée sur mon expérience personnelle. Mais tu dois savoir que d’un professeur à l’autre le style de yoga peut être très différent (le prof s’approprie le style et peut le personnaliser). De mon point de vue, le professeur est plus important que le style de yoga. Tu dois le/la comprendre, ces mots doivent t’évoquer quelque chose, tu dois sentir que vous êtes sur la même longueur d’onde.

 Asthanga

Ça sonne ancien, sanscrits, et on imagine un yoga authentique. C’est le cas : déjà dans les « Yoga-sutras » de Patanjali (entre -200 et -500 av. J-C.). On nous parle des huit piliers de l’ashtanga. D’ailleurs le mot « ashtau » signifie 8 et « anga » veut dire membre. Les 8 membres sont, en très bref, : 1. Yama = règles sociales, 2. Niyama = règles pour soi, 3. Asana = postures, 4. Pranayama = contrôle du souffle, 5. Pratyhara = contrôle des sens, 6. Dharana = concentration, 7. Dhyana = méditation, 8. Samadhi = éveil. C’est une source d’inspiration pour l’ashtanga yoga qui naît au XXème siècle. C’est un yoga de la discipline avec des règles très précises à suivre. Ce sont toujours les mêmes séries de mouvements qui sont exécutés. Et l’idée de les réaliser régulièrement et de s’améliorer à chaque fois. Pour une personne normalement constituée, même la première série, sensée être la plus accessible, tu n’y arriveras sans doute pas du premier coup. Il y a la volonté d’un cheminement physique et spirituel. En effectuant des séries précises, l’avantage est que l’esprit se repose, se laisse guider. Personnellement ce type de yoga améliore ma concentration, mon « focus ».

Les « drishti » sont aussi importants, il s’agit de la direction du regard dans les différentes postures. La respiration rythme les postures, il y a un côté méditatif. Le dernier cours d’Ashtanga que j’ai suivi, le prof n’a rien fait, à part débiter les mouvements que nous devions exécuter à une vitesse folle. Alors la première fois ça peut paraitre horrible mais la 2ème fois c’est déjà mieux et avec le temps ça peut même devenir bien 😉.

Vinyasa

C’est un yoga qui découle du Ashtanga mais qui s’est « modernisé » ou plutôt qui a été transformé par plein de personnes qui avaient de belles idées. On dévie des règles mais on s’adapte à la mouvance de la société. Il y a aussi des séries ou plutôt « vagues » mais qui sont créer par le professeur pour créer du mouvement/des sensations, ou : mot plus à la mode du « flow ». D’ailleurs pour ma part, le Vinyasa c’est la même chose que le Yoga Flow. Ce sont des enchaînements de postures. Les transitions entre les « vagues » sont souvent ce que l’on appelle des « vinyasa », c’est-à-dire, dans l’ordre, les asanas : planche (inspire) – pompe (expire) – extension de colonne (cobra ou chien tête en haut) (inspire), chien tête en bas (expire). En Vinyasa, il n’y a pas de séries fixes et c’est un yoga moins monotone (mais là aussi ça va dépendre du professeur). On peut perdre le coté méditatif du Asthanga mais la respiration continue de rythmer le cours. On peut sentir plus de liberté et parfois ça se rapproche même d’une danse. On peut d’ailleurs le pratiquer en musique.

Yin

Vous remarquerez le lien avec le taoïsme. Cependant, on peut faire du yoga Yin sans avoir besoin de faire du yoga yang. Le Yin yoga est très exigeant. Il s’agit de rester dans une posture pendant plusieurs minutes. C’est un yoga de la lenteur qui agit sur les tissus profonds du corps (articulations, tendons, ligaments…). Le mental et le physique sont extrêmement sollicités et les bienfaits ne se font pas forcément ressentir pendant la pratique mais plutôt après (en tout cas pour ma part). Cependant, il s’agit, pendant la durée de la posture, qui peut aller jusqu’à 5 min et même plus avec l’expérience, de retrouver son calme intérieur, de se connecter à soi. Il y a des asanas qui conviennent mieux que d’autres pour faire du Yin. C’est, par exemple, plus facile de rester 5 min dans la posture de l’enfant que dans le guerrier 3. Pour les postures plus inconfortables, on va prendre le temps de se caler avec des couvertures, coussins et blocs. Ce style peut plaire aux personnes qui n’ont pas envie de faire de sport et qui préfère le stretching. Je le conseille, par exemple, en complément aux personnes qui pratiquent déjà du sport à haut niveau et n’ont pas envie de refaire du sport pendant la séance de yoga.

Un autre petit conseil : ne vous arrêtez pas au premier cours en vous disant que c’est trop pénible et ennuyeux de rester aussi longtemps dans la même posture. C’est un yoga exigeant et la discipline peut payer !

Yoga yang

Moins populaire que le Yin yoga, il est souvent proposé en équilibre à ce dernier. Il est plus dynamique et vise à travailler sur la force, l’équilibre et la flexibilité. Il est question de faire circuler le sang et d’amener de la chaleur dans le corps. Je ne suis pas convaincu que ce soit un type de yoga à proprement parler ; mais plutôt un qualificatif pour du yoga Ashtanga, Vinyasa ou Power. C’est un type de yoga qui se voit comme le complément du yin.

Power

C’est le yoga des fitness. On va essayer de brûler des calories avec les mouvements de yoga. On perd ici un peu le côté spirituel. Mais, on découvre une autre facette du yoga pour sculpter son corps et libérer son énergie. Avec ce yoga tu va améliorer ta force, ton endurance, c’est le côté sportif du yoga qui est clairement mis en avant.

Bikram

Le concept de ce yoga est unique : on pratique dans une salle chauffée à plus de 40° avec 40 % d’humidité. Si vous êtes adeptes d’expériences insolites, vous allez aimer ça. Il n’y a pas de place pour le hasard, pendant 90 minutes vous ferez toujours la même chose : 26 asanas et 2 exercices de respiration. Il est possible de mettre en danger sa santé en pratiquant ce type de yoga car la chaleur va augmenter la souplesse artificiellement et on peut aussi souffrir d’hyperthermie. Mais ça peut justement être ça qui peut plaire : découvrir de nouvelles sensations, se sentir vivant en prenant des risques.

Iyengar

Pour moi, c’est clairement un yoga que les hommes préfèrent (et je ne sais réellement pas trop pourquoi). On utilise des accessoires, on fait des postures à deux. Les profs sont souvent extrêmement musclés. Et il en va même un peu de la prouesse corporelle. Une idée de jouer avec son corps et de fleurter avec ses limites. C’est aussi un yoga de la discipline. L’alignement et la position du corps sont très précis. Le thème de la maîtrise du corps est, à mon avis, très présent dans ce type de yoga. Il découle de l’Ashtanga yoga mais vise à être plus accessible. Les postures sont censées respecter l’anatomie de chacun. Il y a aussi le fait de vouloir aider les personnes souffrantes à se soigner par le yoga (sorte de yogathérapie). Dans une séance de Iyengar, vous ferez les postures les unes après les autres, elles vous seront détaillées. Et il y aura des pauses entre chaque postures, on se rapproche ici de l’hatha yoga.

Hatha

C’est sans doute le plus courant des yoga… en tout cas en Europe. Et pour cette raison ce n’est pas évident de le définir. C’est un yoga traditionnel. Ces trois piliers sont : les postures, le contrôle du souffle et la méditation. Il y a une idée de prendre conscience de l’union corps et esprit. On vise la détente et à se recentrer sur soi. Chaque exercice est détaillé. Les postures ne sont pas des enchaînements mais, vues les unes après les autres. Elles sont tenues plus longuement et expliquées. C’est un yoga doux à l’écoute de corps. Je le conseille au débutant ou aux personnes qui n’aiment pas le sport. Mais ça ne veut pas dire que vous n’allez pas faire de postures difficiles ! Vous aurez assez vite du plaisir à le pratiquer et ça permettra d’encrer dans votre esprit les mouvements et respirations correctes. C’est du yoga ouvert à tous, qui s’adapte à toutes les morphologies et souplesses.

Yoga vini

Ça définit davantage une façon de faire du yoga qu’un type de yoga lui-même. On fait appel à l’intuition, on va être à l’écoute du corps. Il s’agit de rendre l’élève autonome pour qu’il prenne ce qui lui convient. Pour le professeur c’est très exigeant, il doit être à l’écoute de l’élève. On préférera les cours avec peu d’élèves.

Kundalini

Sans doute l’un des plus « ésotérique ». C’est un yoga spirituel. En très bref, l’idée est que nous avons des énergies/forces psychiques qui circulent dans le corps et notamment le long de la colonne vertébrale (souvent représentées enroulées comme un serpent). En pratiquant, on va réveiller cette énergie et tenter de la maîtriser pour atteindre l’éveil et dans la tradition hindoue parvenir à sortir du cycle des « réincarnation successives » (samsara). On va même jusqu’à dire que ceux qui maîtrisent cette énergie pourraient obtenir des pouvoirs surnaturels.

Concrètement en ce qui concerne la pratique, il va s’agir de faire des mouvements répétitifs, parfois en s’auto-massant et/ou en chantant des mantras. Il y a une question de rythme qui est très importante. On pratique également la méditation et les asanas mais sans enchaînement et des asanas simples. On reste beaucoup assis dans une séance de Kundalini. Les asanas sont parfois revisitées dans ce but de circulation d’énergie et d’éveil de la conscience. C’est le yoga du ressenti, de l’éveil spirituel.

Je ne conseille pas ce yoga aux débutants, mais plutôt pour les personnes qui sont en quête de spiritualité, qui ont envie de comprendre et de stimuler leur énergie corporelle.

Finalement, quel yoga choisir ?

Il y a plusieurs critères qui entrent en compte. Si tu habites dans une petites villes/villages, tu n’auras pas mille cours à choix. Par contre, si tu habites en région parisienne ou à Genève tu auras plus d’options. Le mieux est de tester. Et surtout ce qui est assez drôle, expérience vécue, c’est que suivant le professeur, je dirais qu’il y a encore un style de yoga par professeur : suivre un cours de yoga avec un professeur qui utilise des mots qui te percutent, qui arrive à te faire vibrer pourra être merveilleux, alors que suivre un cours avec un enseignant qui utilise des mots qui ne te parlent pas et qui te propose des mouvements que ton corps ne comprend pas pourra être affreux.

Voici un bref récapitulatif, non-exhaustif, mais qui pourra peut-être t’aiguiller :

  • Tu cherches à transpirer, à façonner ton corps, à perdre du poids à Vinyasa, Power yoga, Bikram –> Asthanga
  • En quête de spiritualité et de discipline –> Ashtanga, Kundalini, Iyengar
  • Tu es un sportif de haut niveau et ne veux pas faire de tes cours de yoga une séance de plus / tu déteste simplement le sport car tu n’aimes pas transpirer mais tu cherches une expérience intérieure –> Yin, Hatha
  • Tu aimes danser, le mouvement à Vinyasa –> yang
  • Les sons sont fondamentaux pour ta pratique à Kundalini –>Hatha
  • Tu es en quête de nouvelles expériences, un peu mystique et tu as une grande ouverture d’esprit –> Kundalini
  • Tu veux questionner ton corps, trouver ses limites, tu cherches de la discipline –> Iyengar, Asthanga
  • Tu as juste en envie de faire du yoga mais ne sait pas trop ce que c’est, tu veux découvrir progressivement –> Hatha
  • Tu veux faire du yoga pour améliorer ta santé  –> Tous
  • Tu es débutant et voudrait connaitre les détails de cette discipline –> Hatha
  • Tu as envie d’un yoga qui te fait bouger sans oublier le coté spirituel et relaxant –> Vinyasa, Asthanga
  • Pour plus de créativité –> Vinyasa, Yin
  • Tu cherches de la douceur –> Yin, Hatha

Le yoga que j’enseigne

Le style de yoga de Madayoga est hybride. J’ai fait du yoga dans plus de 8 pays avec plus de 30 professeurs différents et j’ai pris ce qui me plaisait de chaque. Sans compter la banque de données internet. C’est donc un yoga très personnel qui te percutera peut-être ou peut-être pas.

A la base, je suis formée en Vinyasa et Hatha. Et ces deux types de yoga restent mes références. Mais j’adore me lancer des défis et fleurter avec le Yin et l’Asthanga. Tous mes cours ont un thème. Ils peuvent être variés. Le but est qu’il y ait forcément un de ces thèmes qui te plaise. N’hésite pas à me proposer des sujets qui te font rêver. Comme je l’ai dit, j’adore les défis !

Je n’enseigne pas de Kundalini, ni de Iyengar même si j’ai déjà essayé ces 2 types de yoga. C’est simplement parce qu’ils ne me plaisent pas. C’est un choix personnel. Je ne pense que nous avons des énergies qui circulent dans le corps. Pour moi nous ingérons seulement des calories qui permettent au corps de se mettre en mouvement. Concernant le Iyengar, pour moi, le fait d’utiliser des accessoires gâche le coté simple/authentique du yoga. Et je n’arrive pas à voir le yoga comme un challenge corporel ou comme une médecine.

L’objectif numéro 1 dans le yoga que j’enseigne est le bien-être. Et pour l’atteindre ont doit passer par le côté discipline/routine et la conception de l’être dans sa globalité. On a la chance de pouvoir respirer, d’avoir une capacité mentale et de pouvoir se mouvoir… ces choses simples doivent être observées, étudiées, stimulées afin d’être bien et heureux dans sa vie.

J’ai récemment vécu une expérience assez déroutante. J’ai suivi un cours dans un cadre magnifique avec une prof inspirante et j’ai adoré. Alors j’ai acheté sa session de cours en vidéo pour évacuer le stress et je l’ai détesté, je ne comprenais rien à ces mots, je trouvais que ça avait une connotation religieuse et ça ne faisait rien de très agréable à mon corps. Elle utilisait des mots comme « mouvement organique » ou « ouverture des chakras » et pour moi c’était du « charabia ».

Garde toujours en tête 2 choses :

1. Tu fais du yoga pour toi. C’est un moment pour toi, pour ton plaisir pour ton bien-être.

Avatar de l’utilisateur

Cela fait plus de 15 ans que je pratique le yoga. Le yoga est dans ma vie, au parc avec mes enfants, en équilibre dans le train qui m’emmène au travail, dans ma tête lors de réunions compliquées et dans mon cœur tout au long de la journée. Le yoga que j’enseigne s’inspire de notre environnement et de techniques du monde entier… C’est un yoga qui a voyagé : en Inde, en Thaïlande, en Norvège, etc. Il est polyvalent et s’adapte à tous. L’important pour moi est que vous passiez un bon moment.

Related Posts

1 Réponse

Laisser un commentaire